random
Loading...

Ordonnance Type pour la Maladie de Basedow

online universites, public health doctoral, degree in health education, texas online universities, mississippi online college, creative writing phd programs, teaching graduate schools, college degree internet online, universidad online, university distance study, online phd schools, online undergraduate engineering degree, online civil engineering bachelor degree, home study degree, site web medecin, preparation medecine, annales concours paces, classement prepa medecine, fac de medecine, faculté de médecine paris inscription
-----------------------------
Liens de Téléchargement :
Lien 01 >> Veuillez Cliquer ici <<
---------
Ordonnance Type pour la Maladie de Basedow


Attention

Maladie de Basedow : Trois types de traitement sont proposés au patient :
- traitement médical par ATS : c’est la solution la plus souvent choisie.
Il est souhaitable que le suivi se fasse en milieu spécialisé.
Il existe plusieurs stratégies : soit garder une dose forte d'ATS et de supplémenter par levothyroxine une éventuelle hypothyroïdie induite, soit de trouver par des adaptations de traitement la dose minimum efficace (stratégie préférée durant la grossesse).
Le traitement devra durer 12 à 18 mois.
Le risque de récidive après traitement est d'environ 50% des cas.
On adoptera alors traitement radical (chirurgie ou Iode131).
Tout traitement par les ATS doit faire l’objet d’une surveillance de la numération formule sanguine régulièrement (danger de leucopénie surtout au début du traitement)
— chirurgie : on propose la chirurgie en première intention s'il existe des contre indication aux ATS (leucopénie ou hypersensibilité au benzylthiouracile ou au carbimazole) ou en cas de goitre compressif.
L'intervention devra être programmée en euthyroidie.
La thyroïdectomie est subtotale ou partielle.
Il peut exister une hypothyroidie post opératoire, nécessitant alors une supplémentation par levothyroxine à vie.

On peut proposer la chirurgie en deuxième intention en cas de récidive après arrêt des ATS, de façon préférentielle s'il existe une exophtalmopathie, un goitre volumineux ou des nodules.
— iode radio actif : On peut proposer un traitement par Iode131 en première intention pour les maladies de Basedow sans ophtalmopathie, avec un goitre de petit volume, et une T4 inférieure à 2 fois la normale (éventuellement après un traitement par ATS).

En effet, les complications du traitement par Iode radioactif sont une majoration de l'ophtalmopathie, une thyréotoxicose par lyse transitoire des thyréocytes, une hypothyroïdie séculaire d'apparition progressive.
Il faut donc surveiller la TSH à distance de la prise d'Iode pendant plusieurs années.

Ordonnance n°1 : 

— NEOMERCAZOLE 20mg [carbimazole] : 3 cp par jour en une prise le matin pendant 1 mois. Réévaluation de la dose à un mois avec le dosage de la TSH. Durée totale de traitement 12 à 18 mois. Ordonnance n°2 : suivi biologique : 

obligation médicolégale : Numération formule sanguine hebdomadaire pendant 6 semaine et si fièvre,
 à la recherche d'agranulocytose et de cytolyse due aux ATS.

Chez la femme déjà enceinte : le Néomercazole peut être utilisé mais à des doses aussi faibles que possible pour obtenir l’euthyroïdie maternelle et éviter l’hypothyroïdie fœtale.
Il est recommandé d’éviter la grossesse en cas d’hyperthyroïdie et de prendre des mesures contraceptives adéquates (la fertilité est cependant diminuée en cas d’hyperthyroïdie importante).
Il existe d'autres antithyroïdiens de synthèse, il peuvent être envisagés en cas d'allergie au neomercazole :

Ordonnance n°3 : 

— Basdène [benzylthiouracile], comprimés à 25 mg : Doses d’attaque : de 150 à 200 mg/ jour (6 à 8 comprimés/jour) en 3 prises par jour aux repas, pendant 1 à 2 mois puis doses d’entretien pendant 1 an à 1 an et demi, 100 mg/jour (4 comprimés/jour), puis baisse progressive (au total 18 mois à 2 ans de traitement).

Ou : Ordonnance n°4 : 

— Proracyl [propylthiouracile] comprimés à 50 mg : 6 à 9 comprimés par jours, soit 400 à 600 mg puis doses dégressives.

Surveillance post-thérapeutique : 

Après un traitement médical, il faut surveiller la survenue d’une éventuelle rechute par dosage de la T4L et de la TSH, 1 à 2 mois après l’arrêt du traitement puis tous les 2 à 3 mois, la première année puis 1 à 2 fois par an ensuite (les rechutes sont souvent précoces).
En cas de traitement par iode 131, surveillance de la T4L et de la TSH, 2 fois/an.  
منظمة الصحة العالمية, التغذية, اعلانات وزارة الصحة, حمية, كلية طب نفسي, الدراسة في اوروبا, formation a distance de secretaire medicale, formation de psychomotricien par correspondance, الضمان الصحي ,prepa privé medecine, cours prepa medecine, cours préparatoire médecine, hopitaux de paris paiement en ligne, complémentaire santé, assurance complémentaire santé, surcomplémentaire santé, assurance complementaire sante, mutuel sante, devis complementaire sante, mutuelle entreprise, soumission assurance, assurance santé internationale, assurance santé, assurance maladie paiement, assurance maladie pro
dddddddd
Si vous aimez ces informations apprendre, partager, tant qu'y a de l'échange, y'a de l'espoirBonne réussite
en cas d'un lien mort, Commenter le sujet en dessous pour vous aider
Previous
Next Post »