-->

SofioTheQue

Programmes Gratuits de Formation Médicale Continue en ligne

Actualités
Mise à jour...

Trouvez ce que vous voulez dans le champ de recherche ci-dessous :

Préparation ECN  &  Résidanat

Qroc 19 : La grossesse influence-t-elle l'infection de l'hépatite virale B ?

La majorité des infections chroniques par le virus de l'hépatite B sont acquises à la naissance par une transmission dite "verticale". Il s'agit de la transmission du virus B par la mère à son enfant au moment de l'accouchement secondaire aux micro-transfusions mère-enfant pendant les contractions et le contact avec les sécrétions vaginales infectées.


Le risque est très important car les enfants contaminés deviennent porteurs chroniques du virus B dans 90% des cas. Il est donc recommandé depuis 1992 en France, de rechercher systématiquement la présence de l’antigène Hbs (AgHBs) chez toutes les femmes enceintes au cours du sixième mois.


=> La Question -.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-


La grossesse influence-t-elle l'infection de l'hépatite virale B ?


=> La Réponse -.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-


Pendant la grossesse, il existe une modification de l'immunité : Il apparaît parfois une diminution du taux des enzymes hépatique (ALAT, ASAT) et une légère augmentation de la charge virale du virus (de 0,4 à 1 log). Il a été rapporté de rares cas de réactivation de l'hépatite virale B durant le deuxième ou troisième trimestre de la grossesse. C'est pour cette raison qu'un dosage des transaminases doit être réalisé une fois par mois.

Durant le post-partum, les choses sont différentes : Il existe un rebond immunologique qui va entraîner des modifications biologiques qui sont le plus souvent asymptomatiques. Il apparaît fréquemment dans 30 à 50 % des cas une augmentation des transaminases (ALAT et ASAT) réalisant un pic d'hypertransaminasémie. L'évolution de l'ADN du virus B est variable, soit il est stable, soit il diminue. Parfois l'ADN du virus se négative.
Il existe parfois dans 10 à 15% des cas, une séroconversion de l'AgHbe pour les patiente porteuse d'un virus sauvage, qui devient négatif. Il faut donc réévaluer systématiquement le statut virologique à distance de l'accouchement (6 mois ou 1 an)

De façon générale, il n'existe que très rarement des réactivations du virus de l'hépatite virale B durant la grossesse, la femme enceinte porteur du virus B doit donc être rassurée.


####SIKI####



Qroc 19 : La grossesse influence-t-elle l'infection de l'hépatite virale B ?

Description : hépatite b et grossesse recommandations has, pdf, allaitement maternel, vaccin, traitement, prévention hépatite b nouveau-né, cngof

منظمة الصحة العالمية, اعلانات وزارة الصحة, حمية, كلية طب نفسي, الدراسة في اوروبا, formation a distance de secretaire medicale, prepa privé medecine, assurance complémentaire santé, surcomplémentaire santé, assurance complementaire sante, mutuel sante, devis complementaire sante, mutuelle entreprise, soumission assurance, assurance santé internationale, assurance santé, assurance maladie paiement, assurance maladie pro
-----------------------------------------
Téléchargement Simple et Rapide

Préparation ECN  &  Résidanat

Qroc 19 : La grossesse influence-t-elle l'infection de l'hépatite virale B ?

La majorité des infections chroniques par le virus de l'hépatite B sont acquises à la naissance par une transmission dite "verticale". Il s'agit de la transmission du virus B par la mère à son enfant au moment de l'accouchement secondaire aux micro-transfusions mère-enfant pendant les contractions et le contact avec les sécrétions vaginales infectées.


Le risque est très important car les enfants contaminés deviennent porteurs chroniques du virus B dans 90% des cas. Il est donc recommandé depuis 1992 en France, de rechercher systématiquement la présence de l’antigène Hbs (AgHBs) chez toutes les femmes enceintes au cours du sixième mois.


=> La Question -.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-


La grossesse influence-t-elle l'infection de l'hépatite virale B ?


=> La Réponse -.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-


Pendant la grossesse, il existe une modification de l'immunité : Il apparaît parfois une diminution du taux des enzymes hépatique (ALAT, ASAT) et une légère augmentation de la charge virale du virus (de 0,4 à 1 log). Il a été rapporté de rares cas de réactivation de l'hépatite virale B durant le deuxième ou troisième trimestre de la grossesse. C'est pour cette raison qu'un dosage des transaminases doit être réalisé une fois par mois.

Durant le post-partum, les choses sont différentes : Il existe un rebond immunologique qui va entraîner des modifications biologiques qui sont le plus souvent asymptomatiques. Il apparaît fréquemment dans 30 à 50 % des cas une augmentation des transaminases (ALAT et ASAT) réalisant un pic d'hypertransaminasémie. L'évolution de l'ADN du virus B est variable, soit il est stable, soit il diminue. Parfois l'ADN du virus se négative.
Il existe parfois dans 10 à 15% des cas, une séroconversion de l'AgHbe pour les patiente porteuse d'un virus sauvage, qui devient négatif. Il faut donc réévaluer systématiquement le statut virologique à distance de l'accouchement (6 mois ou 1 an)

De façon générale, il n'existe que très rarement des réactivations du virus de l'hépatite virale B durant la grossesse, la femme enceinte porteur du virus B doit donc être rassurée.


####SIKI####



Articles Similaires : Vous aimerez aussi lire