Sofiotheque: ordonnance dermato

Articles par "ordonnance dermato"

-----------------------------
Liens de Téléchargement : 01 ou 02
start download télécharger pdf
start download télécharger pdf
continuer page suivante
3eme Anée Emd 2 3eme Année Emd 1 Anapathologie Anatomie 1ère Anatomie 2ème antibiotiques Applications arabe Atlas Autres Bactériologie Biochimie Biologie médicale Biophysique Biostatistiques Cardiologie Chimie Chirurgie générale Collection Conduite à tenir Conferences Internat Cours Anatomie Cours mp3 Cours Résidanat Cours résumés Cours Vidéo Cytologie Dermatologie Embryologie Endocrino-Diabétologie Examens et Analyses Gastrologie Génétique Gériatrie Gestes Pratiques Gyneco-Obstétrique Hematologie Hippocrate Histologie Imagerie médicale immunologie Islam Livres 1ère année Livres 2ème année Livres 3ème année Livres Anatomie Livres Anatomie-AnaPath Livres Biologie Medicale Livres Cancérologie livres cardiologie Livres Dermatologie Livres Endocrinologie Livres Gastrologie livres Gériatrie Livres Gynecologie Livres Hematologie livres maladies infectieuses Livres Médecine interne Livres medicaux Livres médicaux en Anglais Livres Neurologie Livres Ophtalmologie Livres ORL Livres Paramédicale Livres Pediatrie Livres Pneumologie Livres Psychiatrie Livres Radiologie Livres Rhumatologie Livres Traumatologie Livres Urgences-Reanimation Livres Uro-Nephrologie Maladies infantiles Maladies infectieux MED 1 Médecine du travail Médecine légale Médecine Sociale medicament infectio médicaments medicaments de cardiologie medicaments dermato médicaments des urgences medicaments endocrino medicaments gastro medicaments gyneco medicaments hematologie medicaments nephro medicaments neuro medicaments ophtalmo medicaments orl medicaments pediatrie medicaments pneumo medicaments rhumato medicaments traumato medicaments uro Musculation Neurologie Ophtalmologie Ordonnance ordonnance dermato ordonnance gastro ordonnance gyneco ordonnance infectio ordonnance nephro ordonnance neuro ordonnance ophtalmo ordonnance pediatrie ordonnance rhumato ordonnance traumato ordonnance type cardiologie ordonnance type endocrinologie ordonnance type hematologie ordonnance type orl ordonnance type pneumologie ordonnance type urgence ordonnance urologie ORL Orthpédie-Tramatologie Parasitologie Pathology Pédiatrie Pharmacologie Physiologie Physique Pneumologie Psychiatrie QCM 1ère Année QCM 2ème Année QCM 3ème Année QCM 4ème Année QCM 5ème Année QCM 6ème Année Questions Réponses Radiologie Rhumatologie santé Secourisme Sémiologie super résumés Thérapeutique médicale Topos Anatomie Topos Biochimie Topos Cardiologie Topos Confplus Topos Cytologie Topos Dermatologie Topos Endocrinologie Topos Gastrologie Topos Gynécologie Topos Hématologie Topos Histologie Topos Infectiologie Topos Néphrologie Topos Neurologie Topos Ophtalmologie Topos Pneumologie Topos Psychiatrie Topos Rhumatologie Topos Urgences Réanimation Topos Urologie TTX Urolo-Nephrologie Videotheque
Affichage des articles dont le libellé est ordonnance dermato. Afficher tous les articles

Ordonnance Type contre le Psoriasis




Attention 

• Dermatose relativement fréquente (5 % de la population).
• Evolution chronique par poussées.
• Certains médicaments sont susceptibles de favoriser les poussées et les formes graves : ß- bloquants, AINS, lithium.
• Trois formes graves :
— le rhumatisme psoriasique,
— le psoriasis pustuleux,
— l'érythrodermie psoriasique.
• Contre-indication des corticoïdes par voie générale.
• Les possibilités thérapeutiques sont vastes ; elles dépendent de la localisation et de l'étendue des lésions : corticothérapie locale, goudrons, cignoline, vitamine D3, puvathérapie, rétinoïdes, méthotrexate et plus récemment la cyclosporine.

Clinique 

Dermatose érythémato-squameuse, non prurigineuse (habituellement).
Les lésions forment des plaques à bords nets et squames épaisses, localisées de préférence aux faces d'extension des grosses articulations (coude, genou), à la région lombaire et au cuir chevelu.
Les ongles peuvent être touchés.
Les formes très étendues et les formes graves relèvent du spécialiste (puvathérapie, rétinoï- des). Ordonnance n° 1 : psoriasis limité des coudes et des genoux 

— Appliquer sur les lésions DIPROSALIC [bétaméthasone, acide salicylique] pommade 2 fois par jour, pendant 7 jours, puis DIPROSONE [bétaméthasone] pommade 1 fois par jour pendant 21 jours, puis 3 jours par semaine pendant 2 semaines, ou DAIVONEX [calciprotriol anhydre] crème le matin et pommade le soir pendant 4 à 6 semaines, puis DAIVONEX crème matin et soir jusqu'à guérison.

Ordonnance n° 2 : psoriasis limité du tronc et des membres 

— DAIVONEX [calciprotriol] crème le matin et pommade le soir pendant 4 à 6 semaines, puis DAIVONEX crème matin et soir jusqu'à guérison.

Ordonnance n° 3 : psoriasis des plis 

— Appliquer sur les lésions DIPROSONE [béthaméthasone] lotion ou TRIDESONIT [désonide] crème 1 fois par jour pendant 7 jours, puis 1 fois par 2 jours pendant 7 jours, puis 3 fois par semaine pendant 2 semaines.

Ordonnance n° 4 : psoriasis du cuir chevelu 

— Appliquer sur l'ensemble du cuir chevelu, quelques gouttes de DIPROSALIC [bétaméthasone, acide salicylique] lotion ou LOCOID [hydrocortisone 17-butyrate micronisée] lotion ou DIPROSONE [bétaméthasone] lotion, 1 application par jour pendant 2 semaines puis 1 jour sur 2 pendant 2 semaines puis 2 fois par semaine pendant 1 mois. Pr Pierre COUPPIE

QCM + CAS CLINIQUES DERMATO

Ordonnance Type | Traitement du Lichen plan


Attention 
• Le plus souvent idiopathique, il convient néanmoins d'éliminer une cause médicamenteuse (ß-bloquants, CAPTOPRIL) ou une hépatopathie chronique (demander les sérologies des hépatites à virus B et C).
• Rechercher une atteinte muqueuse (buccale, génitale).
• Le lichen plan buccal est à surveiller périodiquement ; les formes érosives et atrophiques comportent un risque de dégénérescence.
• En cas de doute diagnostic, l'examen histologique tranchera.
• Le traitement des formes étendues est difficile ; l'utilisation d'une corticothérapie générale, des rétinoïdes ou d'une puvathérapie est possible.

Ordonnance Type | Eczéma de contact



Attention 

• L'eczéma de contact est une dermatose fréquente ; le nickel est l'allergène le plus fréquemment rencontré (plus de 10 % de la population féminine adulte y est sensibilisée).
• La topographie des lésions et l'interrogatoire du malade (profession, habitudes, date de début des lésions, crèmes appliquées) permettent le plus souvent d'incriminer une substance particulière.
• Se souvenir que l'apparition des lésions est retardée par rapport au contact avec l'allergène (environ 48 h).
• La réalisation des tests épicutanés est souhaitable afin de déterminer l'agent allergisant.
• Le traitement symptomatique repose sur la corticothérapie locale.
• La corticothérapie par voie générale est contre-indiquée.
• La dermite irritative doit être différenciée de l'eczéma de contact ; les lésions sont secondaires aux propriétés toxiques d'une substance donnée ; les lésions qui peuvent avoir l'aspect de l'eczéma de contact ne débordent pas les zones de contact.

Ordonnance Type | Eczéma Atopique, Dermatite Atopique




Attention 

• L'eczéma ou dermatite atopique s'intègre le plus souvent dans un contexte familial d'atopie (rhino-conjonctivite allergique-asthme).
• Les lésions évoluent par poussées.
Le traitement vise 3 buts : lutter contre l'inflammation, lutter contre la colonisation staphylococcique et lutter contre la sécheresse cutanée (xérose).
• La corticothérapie locale est le traitement de choix de l'inflammation, elle doit être réalisée avec beaucoup de précautions.
L'arrêt doit être très progressif.
• Les vêtements en laine sont responsables d'une accentuation du prurit chez l'atopique.
• Eviter le contact des atopiques avec les personnes souffrant d'une poussée d'herpès.

Ordonnance Type | Coups de Soleil et Photodermatose, Allergie au soleil




Attention 

• Importance de la prophylaxie :
— conseiller l'utilisation de produits antisolaires de coefficient de protection d'autant plus élevé que le sujet est de phototype clair ou qu'il séjourne en haute montagne ;
— éviter l'exposition solaire entre 12 et 16 heures ;
— les premières expositions doivent être de courte durée.
• Si l'intensité de l'érythème paraît disproportionnée par rapport à l'exposition solaire, il faut rechercher :
— une prise de médicaments photosensibilisants (cyclines, sulfamides, phénotiazines, méladinine,...);
— une application sur la peau d'un produit photosensibilisant (plantes, phénotiazines, parfums) ;
— une maladie photo-aggravée (maladie lupique, albinisme, vitiligo, maladies génétiques particulières).

Ordonnance Type | Chute de Cheveux, alopécie



Attention 

• Le plus souvent non pathologique.
• Importance de l'interrogatoire pour dater, quantifier, évaluer les antécédents et les prises médicamenteuses.

Clinique 

 Alopécies non cicatricielles : Alopécie androgéno-génétique :
cause la plus fréquente calvitie chez l'homme, raréfaction diffuse des cheveux chez la femme.
Il existe un contexte familial et la survenue est très progressive.
Les traitements à base de MINOXIDIL à 2 % en application locale ou PROPECIA per os ne sont que suspensifs.

Ordonnance Type | Candidoses Cutanéo Muqueuses



Attention 

• Le Candida est un champignon saprophyte du tube digestif mais sa présence dans la bouche, le vagin et sur la peau est pathologique.
• Les facteurs favorisants sont : le diabète, l'obésité, la contraception œstroprogestative, une antibiothérapie par voie générale et l'immunodépression (notamment HIV).
• Une candidose buccale et pharyngée chronique chez un sujet jeune doit faire suspecter une séropositivité HIV.
• En cas de doute, un examen mycologique peut être demandé ; la culture du Candidaest très rapide (3 jours).

Clinique 

Candidose buccale : muguet.
Candidose vaginale : pertes blanches épaisses.
Candidose des plis : intertrigo des plis inguinaux, axillaires et sous-mammaires, à fond suintant et à bordures émiettées. Traitement

Ordonnance Type | Traitement de l'Acné




Attention 

• L'acné juvénile est dite polymorphe car elle associe plusieurs lésions élémentaires : les comédons (ou points noirs), les microkystes (ou comédons fermés), les papules (inflammation aseptique des microkystes), les pustules folliculaires.
• Elle touche 80 % des adolescents mais seulement 10 % d'entre eux nécessitent un traitement médical.
• Les lésions sont secondaires à un trouble fonctionnel du follicule pilo-sébacé (séborrhée, rétention, inflammation).
• L'évolution spontanée se fait vers la guérison mais les délais sont très variables (de 6 mois à 20 ans !). • Le choix thérapeutique dépend du type d'acné (rétentionnelle, inflammatoire), de son intensité, de son étendue.
• Les acnés graves se caractérisent par la présence d'abcès, de macrokystes folliculaires ou de nodules suppuratifs. Elles sont du ressort du spécialiste.
• En cas d'acné chez une personne d'âge mur, il faut éliminer une cause secondaire (corticothérapie par voie générale, barbituriques, vitamine B12, dérivés halogénés, exposition professionnelle aux hydrocarbures et au chlore).
• L'isotrétinoïne par voie orale (CURACNE) doit être réservée aux acnés graves ou résistant au traitement local correctement mené.
L'association per os de CURACNE et de cyclines est contre-indiquée. • A éviter : les savons décapants soufrés ou acides (l'acné n'est pas une maladie infectieuse), les cosmétiques comédogènes, le soleil, l'automanipulation des lésions, les régimes.
• L'AFSSAPS a édité en 2008 des recommandations pour le traitement de l'acné.

 Ordonnance n° 1 : acné rétentionnelle (comédons, microkystes) 

— Pour la toilette du visage matin et soir, pain dermatologique ou SEBIUM gel moussant.
— Le matin après la toilette, appliquer TOLERIANE crème ou HYSEKE émulsion.
— Le soir, 10 minutes après la toilette sur une peau bien sèche, appliquer sur toutes les zones d'acné : RETACNYL 0,025 [trétinoïne] ou DIFFERINE [adapalène].
En cas d'irritation, espacer les applications. Traitement pour 3 mois.

En cas d'irritation, espacer les applications (une application tous les 2 ou 3 jours) puis revenir progressivement à la fréquence initiale.
Une poussée pustuleuse peut survenir dans les 15 premiers jours.
On ne jugera de l'efficacité du traitement qu'après un mois d'applications régulières.

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *